Faire le Grand Saut et réaliser ses Rêves

par Confiance en soi0 commentaires

Tu as des projets plein la tête. Tu as envie de faire des tas de choses, mais tu n’y arrives pas. Par peur.

Peur de l’inconnu.

Peur du Changement.

Peur des difficultés.

Peur de prendre des décisions.

Tu penses à pleins de choses en même temps. Tu ne sais pas quelles décisions prendre, quoi faire, à quel moment, ni rien.

Pourtant, cela t’appelle. Cela te fait vibrer. Tu es en Joie rien qu’en pensant à ce que cela pourrait t’apporter.

Tu sais ce que tu as à faire : le grand saut. Mais tu n’y arrives pas. Car tu as peur.

La Vie est là, tout autour de nous, prête à nous guider vers ce qu’il y a de meilleur pour nous, dès que nous choisirons de lui faire confiance et d’abandonner le contrôle.

Prenons une image pour illustrer cela

Imagine toi dans les airs, retenu.e uniquement par des chaînes qui t’empêchent de tomber. En dessous de toi, il n’y a que la brume et le vide. Ces chaînes ne sont pas confortables. Tu ne sais pas d’où elles viennent, mais tu t’y agrippes de toutes tes forces, bras en l’air, car tu vois bien que c’est ce qui t’empêche de tomber dans le vide.

Mais qu’y a-t-il à l’autre bout de ces chaînes ? Qu’est-ce qui te retient de tomber ?

Un gros rocher. Ce rocher, c’est toutes tes peurs, tous tes doutes, toutes tes incertitudes. Cela peut être aussi ton passé, ou ce que tu ne veux plus voir dans ta vie mais que tu n’arrives pas à lâcher. C’est tout ce qui t’empêche d’avancer et d’aller vers ce que tu veux véritablement.

Est-ce que tu souhaites vraiment être rattaché.e à cela ?

Maintenant reconcentre toi sur tes bras, en l’air accrochés aux chaînes. Si tu y regardes de plus près, tu n’es pas prisonnier/ière. Ce ne sont pas les chaînes qui te retiennent, mais toi qui t’y accroches. Dans l’absolu, si tu lâchais ces chaînes, elles ne pourraient plus te retenir. Elles ne te retiennent que parce que tu acceptes de t’y accrocher.

Maintenant, regarde sous tes pieds.

L’espace d’un instant, la brume se dissipe et dévoile un petit bout de terre ferme non loin. Ton visage s’illumine car tu as la possibilité de lâcher ces chaînes qui te font horriblement mal et qui en plus sont rattachées à tout ce que tu ne veux plus dans ta vie. Mais tu as peur, car cela te paraît tout de même un peu haut, d’autant plus que la brume étant de retour, tu ne peux plus voir ce petit bout de terre sous tes pieds.

Tu dois faire un choix. Soit tu restes accroché.e à ces chaînes qui te retiennent et te font mal, soit tu tentes le grand saut vers cette lueur d’espoir que tu as perçu l’espace d’un instant.

Finalement tu prends ton courage à deux mains, tu lâches ces chaînes et malgré la peur, tu sautes vers ce petit bout de terre que tu as aperçu plus tôt. Sur le moment, la peur peut s’intensifier. Mais très vite, tu touches le sol, sans encombre. Tes bras et ton cœur doivent encore guérir de ce qu’ils ont vécus, mais tu as réussi à te libérer et tu es sain.e et sauf.ve.

Le Grand Saut

C’est ce qu’on appelle faire le grand saut. Cela n’est pas facile à faire, et on en aura plusieurs à faire au cours de notre vie, mais c’est seulement en lâchant l’ancien que le nouveau peut prendre place, car justement, on lui laisse de la place.

Cette image peut peut-être paraître un peu extrême, mais à mon sens, elle illustre bien ce processus.

On ne prend pas un risque inconsidéré en sautant dans le vide inconsciemment. On analyse correctement la situation en se plaçant en tant qu’observateur/trice de nous-même et on agit en conséquence, en connaissance de cause.

On n’avance pas à l’aveuglette, au petit bonheur la chance. On ne va pas sauter d’une falaise juste parce que quelqu’un nous l’a dit, sachant très bien qu’il n’y a rien dessous avant des dizaines voire des centaines de mètres. Tout comme on ne va pas arrêter nos études ou quitter notre travail sans avoir un projet derrière ou être certain que c’est la meilleure chose à faire, après y avoir réfléchi longuement et avoir pris tous les paramètres en compte.

Le but n’est pas ici de se déresponsabiliser complètement et de réagir illico presto, sur un coup de tête, à chaque fois que quelque chose se présente, mais plutôt d’agir en Conscience et de se responsabiliser.

Un exemple personnel de grand saut

Par exemple, l’an dernier, au cours de ma formation, j’avais un stage en entreprise à effectuer. Je voyais cela comme une énorme contrainte, car je n’avais pas envie de chercher une entreprise dans ma ville et alentour. Et je n’y arrivais pas de toute manière.

L’envie d’aller sur l’île de la Réunion me trottait dans la tête depuis un moment. Et là, en me réveillant je me dis : « Tiens, pourquoi ne ferais-je pas mon stage en entreprise là-bas ? »

Cela me paraissait complètement improbable. C’était trop beau pour être vrai.

Pourtant, je me suis tout de même renseignée, parce qu’une part de moi en avait envie. Il y avait plusieurs entreprises dans le secteur que je recherchais.

J’ai regardé aussi les possibilités pour me loger et me nourrir sur place. J’avais un faible revenu, mais en prenant en compte tous les paramètres, c’était faisable. Ça allait être difficile certes, mais c’était faisable.

Mon mental et mes peurs me criaient que j’étais folle, que ce n’était pas possible, que je n’allais jamais trouver de stage là-bas en étant pas sur place, et qu’en plus, j’allais échouer dans ma formation si je continuais comme ça.

Et mon cœur me chuchotait toujours : « Et si c’était possible ? ».

Alors j’ai tenté. J’ai focalisé mes recherches de stage sur l’île de la Réunion dans un premier temps. Je ressentais au plus profond de moi que si j’arrivais à trouver une entreprise sur l’île de la Réunion qui m’accepte en stage, j’allais forcément par la suite trouver un logement sur place. Même si c’était compliqué et que mon mental ne pouvait contrôler cela à l’époque.

Je ne te cache pas que ça a été très difficile pour moi sur le moment, mais j’avais vraiment envie d’aller faire mon stage à la Réunion, et c’est ce qui m’a aidé à tenir. Mais je savais aussi que j’avais les moyens pour vivre sur place pendant la durée de mon stage. Sinon, je serais restée chez mes parents et j’aurais trouvé un stage non loin de chez eux.

Conclusion

Vivre en suivant son cœur, ce n’est pas chose aisée, car bien souvent, ce que veut le cœur, le mental ne peut pas le contrôler. Et ce que veut le cœur peut parfois aller à l’encontre de tout ce qu’on nous a appris depuis notre enfance.

Cela demande du courage de suivre son Cœur, ce qu’il y a au plus profond de notre être. Et cela nous amène à plusieurs reprises à faire des choix. Des choix qui peuvent nous être très difficiles car ils viendront nous challenger dans nos croyances.

Et c’est là qu’entre en compte cette notion de faire le grand saut. C’est avoir le courage de faire ce pas en avant dont tu Sais qu’il va véritablement te faire avancer dans tes projets quand tout autour de toi te pousse à croire le contraire ou te retient.

Et toi ? As-tu déjà eu à faire ce grand saut ? Es-tu dans une situation qui le demanderait ? Partage-le en commentaire !

Et si tu as aimé cet article, n’hésite pas à me le faire savoir et à le partager sur les réseaux sociaux !

Sur ce, je te souhaite un bon voyage sur ton chemin de vie et te dis à très bientôt !

Avec Cœur,

Sarah

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer des nouveautés et prochains articles de Journey of an Earthseed

Catégories

Newsletter

Inscrivez-vous à la Newsletter ci-dessous pour ne rien manquer des nouveautés et prochains articles de Journey of an Earthseed.

Je m'inscris

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Shares